Sictom du Sud-Gironde

La collecte et le traitement des ordures ménagères

Services

Le SICTOM propose des services particuliers aux collectivités et aux usagers.

En savoir plus

Collecte

10 équipes SICTOM collectent vos ordures ménagères de 1 à 3 fois par semaine.

En savoir plus

Déchèterie

5 déchèteries SICTOM sont ouvertes pour récupérer vos encombrants, ferrailles, déchets verts...

En savoir plus

Présentation

Le SICTOM du Sud-Gironde est un établissement public de coopération intercommunautaire. Les cinq communautés de communes adhérentes lui ont délégué la compétence de collecte et de traitement des ordures ménagères.

Le SICTOM collecte 85 communes réparties dans 5 communautés de communes : Bazadais, Réolais en Sud-Gironde, Sud-Gironde, Rurales de l’Entre-Deux Mers, Podensac, des Côteaux de Garonne, de Lestiac-sur-Garonne, de Paillet et de Rions.

Le SICTOM dessert plus de 66 000 habitants.

Le SICTOM collecte les déchets ménagers et assimilés des ménages, des artisans et des commerçants, sans suggestions techniques particulières, qui sont collectés en mélange avec ceux des ménages. Il collecte aussi les objets encombrants et les déchets apportés dans les déchèteries par les ménages.

Le projet

Le SICTOM est un service public que chacun d’entre nous utilise sans même s’en rendre compte : ramassage des ordures ménagères, point d’apport volontaire, déchèteries font partie de notre quotidien. Pourtant la gestion des déchets est un sujet vaste et complexe qui nécessite des explications claires et détaillées. Gérer les déchets est au cœur de la problématique environnementale. Toutefois, la préservation de l’environnement se heurte aux réalités économiques : comment trouver le bon équilibre entre l’évolution de la règlementation et l’évolution des coûts pour la collectivité ? Comment financer les lourds investissements que nécessite une bonne gestion des déchets ? Ce sont les défis auxquels s’attaque le SICTOM.

En quelques années, nous avons réussi, au prix d’un effort remarquable, sur notre territoire, à passer de la simple “ élimination ” des déchets à leur “ valorisation environnementale ”. Notre geste de tri n’évite pas seulement le gaspillage de précieuses matières premières, il est aussi le principal vecteur de maîtrise des dépenses. Les déchets que nous considérions jusqu’ici comme une charge, un problème difficile à résoudre, peuvent se transformer grâce à l’apport de technologies innovantes en véritables ressources, créatrices d’activités nouvelles et d’énergie renouvelable. C’est la voie dans laquelle nous nous engageons avec prudence mais avec détermination sans sous-estimer les difficultés qui nous attendent.

Notre ambition est simple : nous souhaitons gérer et traiter les déchets sur notre propre territoire.

Bien cordialement, Jerôme Guillem.